C’est du côté de la route des crêtes, entre la Schlucht et le Hohneck que se trouve notre coup de cœur du jour. On vous emmène à la falaise de la Martinswand pour une petite balade bien sympathique.

Les falaises de la Martinswand à 1200 mètres d’altitude

On Démarre aux Trois Fours, juste à côté du jardin d’altitude du Haut Chitelet. Le sentier que nous empruntons n’a pas de difficulté particulière. 800 mètres à parcourir, 42 mètres de dénivelé, 15 à 20 minutes de marche, un peu plus en raquettes. On est sur le GR5, celui-ci peut vous mener au Hohneck, le troisième plus haut sommet du massif des Vosges derrière le Grand Ballon et le Storkenkopf. On marche doucement, en écoutant la nature, en regardant la belle hêtraie nous accueillir, on dirait qu’elle se courbe devant vous. Ça monte un peu, on n’est pas pressé, on savoure le moment présent. La lumière s’accentue, on s’approche de notre but. Au loin, mais pas si loin en fait, à 1 kilomètre, c’est sa Majesté Le Hohneck qui joue avec le soleil, le brouillard ou les nuages. On mesure alors la chance que l’on a d’être là, face à cet imposant sommet granit s’élevant à 1363 mètres d’altitude.

Un panorama grandiose, avec des surprises en toutes saisons

On est presque arrivé, on avance lentement, nos yeux ne se focalisent pas sur un point précis, tant tout est beau. On s’approche encore, le vent nous ralentit, mais on sait que ce qui nous attend est exceptionnel.

balade à Martinswand

Notons que La Martinswand est le meilleur spot d’escalade des Vosges. En été, vous pourrez apercevoir de nombreux alpinistes. Et si vous y allez tôt le matin, une autre rencontre est alors possible : Les Chamois ! Ils remontent également en toute fin de journée, lorsque le soleil se couche. Un échange de regard, ils sont habitués de voir les promeneurs. L’été, au petit matin, la balade est agréable, on prend le frais, une petite laine est la bienvenue pour les frileux.

Des conditions climatiques souvent très rudes en hiver

L’hiver, il faut se vêtir comme si vous partiez au Pôle Nord en vous informant au préalable des conditions météo. Si brouillard il y a, n’y allez pas, vous ne verrez rien et vous serez dans un grand inconfort thermique. Par contre, par une journée ensoleillée, en mars, au lever du soleil, si tant est qu’il n’y ait pas de vent, vous serez subjugué par les névés, ces accumulations de neige sur les corniches vous feront penser à de grosses meringues. On regarde au loin et on voit la Forêt Noire, et si vous êtes chanceux, que le temps est clair, vous pourrez alors voir les Alpes Suisses. En hiver, c’est un superbe passage pour une randonnée en raquettes dans les Vosges.

La falaise de Martinswand est un endroit auquel on tombe très vite amoureux.

La belle balade du dimanche dans les Vosges

L’appareil photo ne va pas chômer, mais ce sont vos yeux nus qui doivent absolument se laisser noyer par ce décor. En contre-bas, c’est un autre endroit merveilleux du massif des Vosges qui se dévoile à vous : la réserve naturelle du Frankenthal et sa célèbre marcairie qui porte le même nom. Un lieu de repos pour les randonneurs du sentier des roches.

Vue de la falaise de la Martinswand depuis le col du Falimont

La Falaise de la Martinswand est un cadeau qu’il faut apprécier en y laissant le moins possible notre trace. Le retour reprend le même sentier avec bien sûr des souvenirs plein la tête et un album photo que vous nommerez sans doute : Mon coup de cœur des Vosges.

Nous avons rédigé cet article suite à notre passage sur la radio Vosges FM, dans leur nouvelle rubrique du matin « Mon coup de cœur ». C’est à 10h10, écoutez, vous pourrez découvrir de très jolis endroits, comme la falaise de Martinswand, proposée ce jour.

Laissez un commentaire

Rédigez votre commentaire
Entrez un nom