Trop d’accidents dans le massif des Vosges

3
1571
des alpinistes qui ont eu un accident dans le massif des Vosges

Comme chaque hiver les accidents de randonneurs surviennent dans le massif des Vosges. Ce sont dans des lieux où la dangerosité est bien connue que les secours doivent intervenir. Ils vont chercher des personnes avec parfois des petits bobos, d’autres fois pour trouver un corps sans vie. Est-ce la faute à pas de chance ou uniquement à l’inconscience, l’insouciance, c’est ce que l’on essaie de voir ci-dessous.

Accident de randonneurs au Hohneck et alentours

Si l’on parle du Hohneck, c’est tout simplement parce que les secours en montagne sont souvent sollicités dans ce coin. Il faut dire que le danger est permanent, été comme hiver. C’est un secteur fortement accidenté et donc accidentogène. En effet, on a des pentes très raides, des corniches, des névés qui peuvent produire des avalanches. Le Hohneck, mais aussi les falaises de Martinswand sont des lieux très dangereux, que l’on soit du coin ou non, expérimenté ou non. Effectivement, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, ce sont des personnes équipées qui ont du se faire secourir. Victimes d’un accident, ces alpinistes s’en sortent plutôt bien, car ils ont fait une chute d’environ 200 mètres en dévissant dans un couloir du Falimont ! Blessée au bassin en percutant un rocher la première des deux personnes a été secourue par hélicoptère. La seconde souffre d’une blessure moins grave au tibia péroné.

A qui la faute, est-ce vraiment toujours de l’inconscience ?

Ce n’est donc pas seulement l’inconscience qui est responsable des accidents dans le massif des Vosges. Ces deux alpinistes qui ont dévissé de cordée étaient équipés. Si l’on tient à préciser cela, c’est parce que l’on a trop tendance à critiquer, à pointer du doigt les randonneurs ou alpinistes qui chutent ou se retrouvent bloquer au Hohneck, comme ailleurs dans le massif vosgien. Certes, certains randonneurs sont imprudents et se mettent en danger. Est-ce volontaire ? Les accidents peuvent arriver à tous, personne n’est à l’abri, même en étant prévenant. Néanmoins ce n’est pas cela que l’on voit ces dernières années, c’est plus souvent des randonneurs du dimanche.

accident dans les hautes-Vosges
Les falaises de Martinswand sont accidentogènes en hiver, mais également en toutes saisons.

Le massif des Vosges n’est pas une petite colline

Preuve que le massif vosgien est une vraie montagne, certes de moyenne altitude, mais avec des pentes raides, même très raides comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous. Ce couple a eu la chance d’être secouru par un alpiniste qui se trouvait au bon moment et au bon endroit pour eux. Mais combien de randonneurs se trouvent en situation délicate chaque hiver dans les Vosges ? Des chutes au Hohneck, au Ballon d’Alsace, au Lac des Corbeaux, et ailleurs, il y en a quasiment tous les week-end. Certains y laissent la vie.

Le SDIS 88 ou 68, les pelotons de gendarmerie de montagne de Xonrupt Longemer ou de Hohrod réalisent de nombreuses interventions en toutes saisons. Ils font face à des accidents de touristes comme de locaux. On peut leur dire merci, car ils sauvent des vies tous les ans dans le massif des Vosges, sur les sentiers, hors sentiers et sur les pistes de ski. On le mentionne moins, mais là aussi on peut relever un certains nombre d’accident. Un autre sujet.

le brouillard sur les crêtes vosgiennes
Le brouillard met en danger les randonneurs sur les crêtes vosgiennes.

Les accidents qui pourraient être évités dans les Vosges

Des randonneurs perdus dans le brouillard sur les crêtes vosgiennes. Des touristes qui appellent à l’aide les secours, car il fait nuit et ne retrouvent plus leur chemin. D’autres promeneurs sont coincés dans une pente raide du Wormspel sans équipements avec leur chien. Des exemples il y en a des dizaines comme ça chaque année. Et là, ça c’est bien terminé, ce qui n’est pas toujours le cas. Les accidents dans le massif des Vosges se produisent parce que l’on a sous-estimé les dangers. Les lieux qui sont accidentés, la météo, avec les coulées de neige, les sols verglacés comme on a pu le voir cet hiver au Lac Blanc, du côté du rocher Hans.

On peut évidemment éviter certains accidents, mais on ne peut pas tenir par la main tout le monde, encore moins être partout pour dire : ne fait pas ça, c’est dangereux.

Il y a des signalisations qui informent de la présence et de la dangerosité des corniches. On ne part pas en randonnée dans les Vosges sans équipements. En tong dans le sentier des roches c’est de la folie ! On ne sait pas s’il y a plus d’accidents qu’auparavant, mais ce que l’on sait c’est qu’il y a plus de monde sur les crêtes. Si vous y allez, soyez prudents, ne vous aventurez pas hors des sentiers balisés et pour une grande randonnée équipez-vous et informez-vous sur la météo locale et mieux encore, faites-vous accompagner.

Le mot de la fin pour vous dire que le massif des Vosges n’est pas plus dangereux qu’un autre massif. Il y a des milliers de randonneurs et familles qui chaque année le découvre sans avoir d’accident.

3 Commentaires

  1. quand je vois ces vidéos, je me dis que les deux randonneurs ont frôlé la cata ce jour là. quelle inconscience

  2. Pour information le sentier des Roches a été fermé par arrêté pour la saison hivernale.
    D autre part le sentier des escaliers d Hirstein est également déconseillé.

Comments are closed.