confinement vosges

On est plutôt chanceux dans les Hautes-Vosges, le confinement n’est pas aussi difficile que dans les grandes villes. On a la nature, nombreux ont un jardin, c’est toujours plus facile d’être confiné ainsi que dans une barre HLM. Quoiqu’il en soit, tout le monde peut dire que cette situation est difficile à vivre, surtout si l’on a l’habitude de faire de la marche et que notre terrain de jeux favori c’est les crêtes !

Certains préparent déjà leurs randos

On vous parle des passionnés de la nature, de ces gens qui aiment le massif des Vosges et qui sont en manque de randonnée. Ces gens-là, lorsque le confinement sera terminé ils savent ce qu’ils vont faire, où ils vont aller. Ils ont déjà tout prévu, les itinéraires sont tracés, ma femme a déjà acheté ses chaussures de marche nous dit un voisin impatient en tournant en rond sur son balcon. Fin prêts donc, pour partir en rando sur les crêtes.

La dernière fois c’était en mars, avant le 17, les arbres n’avaient pas de feuilles encore, la végétation ne s’était pas totalement réveillée. Là, on va se déconfiner, on va découvrir une flore estivale, comme si le printemps n’aurait pas existé cette année. De l’inédit, on est même à se demander si les chamois ne sont pas stressés du fait de ne plus voir de randonneurs. Soyons sérieux, ce confinement aura fait du bien à la nature, à l’environnement, à la planète. Moins de pollution, moins de tout, plus de tout ce que l’on a oublié de préserver.

Tellement envie de vivre en liberté

Le confinement nous a privé de notre liberté de sortir, d’aller où l’on veut, quand on veut, de monter à La Schlucht pour faire le sentier des roches. C’est évidemment de l’inédit, mais on a pu ainsi constater la chance que l’on avait. Il faudra toutefois faire attention et sans doute être encore patient pour tout faire comme avant.

chemin de roches massif des Vosges

Peut-être ne pourrez-vous pas dans un premier temps diner dans votre restaurant préféré, mais vous pourrez sortir, se promener, faire de la marche dans un périmètre plus large que jusqu’ici. Patience, un retour à la normale finira bien par arriver. Soyons optimistes, ne voyons pas le côté obscure, on retrouvera notre liberté !

Après ces longues semaines de confinement on pourra remettre nos chaussures de marche, nos vêtements de sport et monter sur les crêtes, nous balader en forêt, redécouvrir nos cascades et nos lacs comme si c’était la première fois. Car oui le confinement nous aura tellement privé que sortir à nouveau sera incroyable, nos yeux vont être éblouis par la beauté de cette nature.

Après le confinement, on fera également attention à notre environnement, on va être encore plus attentionné, car n’oublions pas que la pandémie du COVID 19 a juste détourné provisoirement tous les problèmes de notre planète (réchauffement climatique, pollutions, surconsommation…). La planète est malade aussi, elle est touchée par un virus qui s’appelle l’homme, elle est capable de vivre avec, mais n’en n’abusons pas, sinon c’est elle qui trouvera un vaccin pour se débarrasser de nous !

Après ces longues semaines de confinement, on va aussi en profiter pour aller voir nos ainés, et lorsque ce sera possible, que la distanciation sociale sera levée, on les prendra dans nos bras pour leur dire : je t’aime !

Laissez un commentaire

Rédigez votre commentaire
Entrez un nom