• Temps de lecture :7 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :23 février 2024

Nichée au cœur des Vosges, la ville de Gérardmer est connue pour ses pistes enneigées invitant les amateurs de glisse à profiter de ses descentes et ses remontées mécaniques. Pourtant, avec le dérèglement climatique qui entraîne des hivers moins généreux en neige, l’heure est à la remise en question pour cette destination phare. Observons de plus près comment Gérardmer pourrait réinventer son identité touristique pour devenir une station de montagne incontournable, été comme hiver.

Pourquoi le ski n’est plus le seul roi à Gérardmer ?

L’hiver traditionnel des cartes postales où les sapins se parent de blanc devient une image rare dans les Vosges. Les températures plus clémentes affectent l’enneigement et, par conséquent, l’activité principale de la station de la Mauselaine à Gérardmer. Face à ces hivers capricieux, il s’avère crucial pour la survie touristique de la région d’opérer un changement stratégique. L’idée ? Se défaire de l’appellation limitative « station de ski » pour embrasser une nouvelle identité : Gérardmer, station de montagne.

De nouvelles activités pour tous les goûts

La station de Gérardmer regorge de potentialités pour séduire un public toujours plus large. Mais en l’état actuel des choses, force est de constater qu’il manque quelque chose pour attirer les vacanciers à La Mauselaine sans neige. Voici notre sélection d’idées d’activités qui pourraient bien susciter l’intérêt des vacanciers lorsque les pistes seraient vertes :

  • Luge d’été : sensations fortes garanties sur les pistes dédiées, comme le propose déjà La Bresse Hohneck, le Lac Blanc, Le Markstein ou La Schlucht.
  • – Parcours aventure : entre accrobranche et tyrolienne, de quoi combler les amateurs d’évasion en hauteur.
  • – Bike parc : les vététistes trouveraient leur bonheur sur des circuits adaptés.
  • – Randonnées panoramiques grâce à un funiculaire : montée depuis le lac jusqu’à la tête de Grouvelin, promettrait un spectacle pour les yeux. (une proposition qui tient du rêve, tant elle nécessiterait des travaux pharamineux, et pas très en phase avec l’écologie 😉
Gérardmer ski imaginée dans le futur
Photo futuriste de La Mauselaine à Gérardmer avec une gigantesque luge d’été.

La photo, créée par une intelligence artificielle, nous montre que l’on aurait supprimer les pistes de ski à cause du manque de neige en 2023 et 2024, ha ha ha !

Préserver la montagne, un enjeu capital

Mais une ombre plane sur ce tableau verdoyant : l’impact environnemental. Gérardmer, déjà prisée pour ses paysages à couper le souffle et son lac miroitant, pourrait souffrir d’un afflux trop conséquent de visiteurs. La préservation de ses écrins naturels doit rester une priorité pour que le charme opère génération après génération.

Il faudra trouver l’équilibre entre développement touristique et respect de l’environnement.

La voix des géromois face aux changements

L’opinion des géromois n’est pas à prendre à la légère en matière de changement. Certains craignent que leur commune se mue en un centre touristique bruyant et surpeuplé. Comment assurer alors que le développement des infrastructures touristiques et des nouvelles activités ne se fasse pas au détriment de la qualité de vie des résidents ? Cette transition devra être menée avec précaution, en associant la population locale à la réflexion et aux prises de décision.

La mairie fournira en temps voulu des informations complètes sur la station de montagne et ses activités. Vous pouvez lire cet article, dans lequel la directrice de l’office de tourisme s’explique au sujet de Gérardmer, station de montagne plutôt que station de ski.

Gérardmer dans le futur : la station de montagne phare des Vosges ?

En diversifiant son offre et en positionnant le respect de l’environnement, Gérardmer a la possibilité de s’imposer comme une destination quatre saisons. Elle attire déjà les randonneurs, les sportifs et ceux en quête de sérénité. Maintenant, elle doit prouver qu’elle peut accueillir ces visiteurs sans dénaturer son patrimoine naturel et culturel.

des pistes de ski avec beaucoup de neige à Gérardmer

L’avenir de Gérardmer, c’est l’ancrage dans une montagne vivante toute l’année, où chaque saison révèle de nouveaux trésors pour ceux qui sont prêts à sortir des sentiers battus, et ce, toujours en harmonie avec un environnement qu’on se devra de chérir.

Gérardmer : évoluer vers une destination respectueuse de l’environnement

La municipalité de Gérardmer a donc un rôle déterminant à jouer dans la mise en œuvre d’une politique écologique efficace. Comme certaines communes, elle pourra envisager l’introduction de mesures telles que la limitation des véhicules dans certains secteurs, le renforcement des services de transport en commun et la promotion de la mobilité douce, avec pourquoi pas une voie verte. Par ailleurs, des initiatives comme la certification « Station Verte« , visant à reconnaître les destinations touristiques soucieuses de leur environnement, pourraient être des objectifs stratégiques. Cette vision d’avenir pourrait transformer Gérardmer en modèle de tourisme durable, tout en enrichissant l’expérience des visiteurs grâce à une harmonie entre nature, divertissement et conscience écologique.

La stratégie à long terme pour Gérardmer ce n’est donc plus « que le ski en hiver », c’est aussi une forme de tourisme où l’on valoriserait davantage la gastronomie et le patrimoine, comme l’indique la directrice de l’office du tourisme. Est-ce que cela suffira à faire venir du monde ? Y aurait-il autant de touristes à Gérardmer en été, sans son lac ? La réponse est sans doute négative, et c’est probablement pareil pour Gérardmer sans le ski.

On skiera encore sur les pistes de La Mauselaine

Rassurez-vous, il y a de grandes chances que l’on puisse encore faire du ski à Gérardmer ! Les Hommes changent aussi vite que le temps.

Par conséquent, Gérardmer, station de montagne, ça ne sera pas que le ski, mais l’hiver, ce sera sans doute davantage pour le ski, que pour autre chose. N’oublions pas que dans les années 90, on a eu des hivers sans neige comme cette année, voire pire ! Aujourd’hui, ce qu’il faut à La Mauselaine, c’est un repreneur. Si vous avez quelques millions, n’hésitez pas, la station est à vendre 🙂

JP

Passionné de nature et de montagne, j'ai créé ce site afin de partager de jolis endroits à visiter dans les Vosges et ailleurs. Ma passion s'est parfaitement conjuguée à mon activité professionnelle, qui est de faire connaître les entreprises. Chaque jour j'apporte un peu plus à Vosges Tourisme, afin de vous faire découvrir ce que vous aimez ou ce que vous recherchez. Merci de votre confiance et fidélité.