les sommets vosgiens relevés à 1800 mètres d'altitude

Le réchauffement climatique porte préjudice aux stations de ski du massif des Vosges, l’enneigement est depuis 5 ans aléatoire en dessous de 1000 mètres. Les conséquences sur le tourisme blanc sont importantes, des milliers d’emploi sont menacés, il y a donc lieu de réfléchir à ce sujet car dans les années à venir les climatologues prédissent la disparition de la neige en moyenne altitude.

3 Projets à l’étude pour préserver l’enneigement dans les Vosges

La commission des domaines skiables vosgiens s’est réunie le 10 janvier dernier et a déposé une liste de projets que nous vous dévoilons ci-dessous. A noter, que la prise de décision finale sera actée au plus tard l’hiver prochain car il y a urgence !

  1. Pose d’une couverture sur les pistes de ski : Comme en Russie, on recouvre la neige d’une couche de foin et d’une bâche spéciale qui permet à la neige de ne pas fondre même si les températures atteignent 30 degrés.
  2. Construction d’un mur de protection à l’ouest du massif des Vosges : Cela pour bloquer les perturbations océaniques et les vents doux (seules les précipitations en flux de nord et est pourraient tomber sur les Vosges).
  3. Relever l’altitude du massif vosgien à 1800 mètres grâce à une technique tenue secrète (le procédé aurait déjà été testé).

Le dernier projet semblerait faire l’unanimité auprès du conseil d’administration du CDSV, un tel investissement ne couterait rien aux communes, ni à la région car un investisseur du Qatar serait à l’origine du projet.

 

Des sommets vosgiens à 1800 mètres d’altitude ça changerait quoi ?

L’Alsace Lorraine est située plus au Nord que les Alpes, ce qui revient à dire que des sommets d’une altitude de 1800 mètres apporteraient aux Vosges un enneigement bien plus conséquent qu’en Savoie. Nos voisins allemands sont favorables à un projet aussi fou soit-il car les domaines skiables de la Forêt Noire profiteraient pleinement de cette situation, des Vosges plus hautes pourraient accroitre la barrière naturelle contre le flux océanique.

Si vous arrivez à la fin de cet article et que vous avez tout lu vous devez vous demander c’est quoi cette info ? Sachez que nous aimons les Vosges pas que pour la neige, mais un massif vosgien sans neige ce serait vraiment triste.

Alors évidemment il n’existe pas de commission qui travaille sur des projets comme indiqués dans cet article, ni d’investisseurs qataris mais nous espérons vraiment que quelqu’un songe à ce qu’adviendront les stations de ski vosgiennes si dans 30 ans la neige ne tombe plus sur nos massifs de l’est.

 

Laissez un commentaire

Rédigez votre commentaire
Entrez un nom